Proust and the Politics of Hybridity: Guy Gilles, Le Clair de terre (1970) and Marcos Fábio Katudjian, O Proustiano de Osasco (2013)

Research output: Contribution to journalArticlepeer-review

Abstract

Quelle relation entre Proust et le trouble identitaire d’un jeune pied-noir dans l’Algérie post-indépendance ? Que peut nous apprendre la Recherche sur les inégalités du Brésil moderne ? Ces questions se trouvent au coeur de deux films qui se greffent sur le roman proustien dans une quête de dialogue entre cultures et média : Le Clair de terre de Guy Gilles et la docu-fiction O Proustiano de Osasco du Brésilien Marcos Fábio Katudjian. Méditations sur la perte, l’exclusion et la rencontre avec l’autre, les deux oeuvres nous invitent à découvrir la pertinence de Proust dans un monde menacé de ségrégation.
Translated title of the contributionProust and the Politics of Hybridity: Guy Gilles, Le Clair de terre (1970) and Marcos Fábio Katudjian, O Proustiano de Osasco (2013)
Original languageFrench
Pages (from-to)161-76
Number of pages16
JournalQuaderni Proustiani
Volume14
Issue number1
Publication statusPublished - 2 Nov 2020

Keywords

  • Proust
  • Guy Gilles
  • Marcos Fábio Katudjian
  • intermédialité
  • cinéma

Fingerprint Dive into the research topics of 'Proust and the Politics of Hybridity: Guy Gilles, Le Clair de terre (1970) and Marcos Fábio Katudjian, O Proustiano de Osasco (2013)'. Together they form a unique fingerprint.

Cite this